À quoi servent les casses automobiles ?

L’importance des casses automobiles est très peu soulevée, car on ne sait pas exactement ce qu’elles représentent.

Toutefois, en France les casses automobiles sont même considérées comme étant des installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). Découvrez dans cet article les raisons pour lesquelles c’est le cas.

Un cimetière de voitures

Les casses automobiles sont aussi appelées « cimetières de voitures » car, on y entrepose tous véhicules terrestres hors d’usage. Cela permet de dépolluer les villes de ces engins qui n’y ont plus leur place au fond de la cour ou encore abandonnés dans la nature.

Dans ces lieux ils seront démontés puis broyés, mais les pièces réutilisables pourront être récupérées et vendues en pièces détachées pour permettre une seconde vie aux modèles rencontrant certaines dégradations et qui pourtant est encore fonctionnelle.

L’avantage pour les anciens propriétaires est que la casse auto peut racheter ou enlever gratuitement leurs épaves sérieusement endommagées ou irréparables, selon les circonstances. Actuellement il existe même des marchés en ligne qui permettent aux gens de trouver dans les casses des pièces rares ou ils peuvent faire appel à des services extérieurs pour cela.

Les garages sont même obligés de vous proposer des pièces de voitures qui vont être détruites à la casse afin de favoriser l’écologie et d’offrir une seconde vie aux pièces détachées qui ne sont pas endommagées. Les garages qui vendent des voitures d’occasion notamment proposent également des pièces détachées auto d’occasion.

Ces pièces détachées sont vendues à des prix imbattables et très intéressants pour les automobilistes qui souhaitent faire tout de même quelques économies sur les réparations de leur voiture.

Des installations réglementées pour l’intérêt du public

Dans l’intérêt des propriétaires d’épaves, mais avant tout et surtout pour celui de l’État, l’existence des centres pour véhicules hors d’usage (centres VHU) doit être soumise à des réglementations strictes. Celles-ci sont mises en place pour défendre les intérêts de tout intervenant dans le stockage, la dépollution, le démontage, le découpage ou le broyage de ces engins qui ne fonctionnent plus.

Depuis 2017, la réglementation sur le sujet traite de la responsabilité élargie des producteurs dans la gestion des épaves. Ceci implique un soutien financier pour la collecte et le traitement de ces véhicules, mais avant tout représente un plan d’action qui aide à résorber et prévenir la reconstitution d’un nombre trop élevé de véhicules hors d’usage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *